[House versus Holmes-Drama-Dr. House]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[House versus Holmes-Drama-Dr. House]

Message  Sky le Mar 3 Juin - 22:28

---------------------------------------------------------------------

Titre : House versus Holmes ?
Auteur : CrazyDoc'
Base : Dr [H]ouse
Disclaimer : Les personnages ne m'appartiennent évidemment pas, ils sont la propriété de David Shore et de Heel & Toe Films, NBC Universal Television, Bad Hat Harry Productions et Shore Z Productions.
Genre : Drame avec WAFFy

---------------------------------------------------------------------



Prologue :

Il était une fois…
Euh oui…il était donc une fois…
Argh ! Non !

Un beau jour d’hiver où les flocons aimaient se laisser porter par la douce brise qui soufflait près de Princeton Plainsboro, l’hôpital de cette chère Lisa Cuddy, un bâillement guttural monta des profondeurs d’un bureau, dont le nom indiquait clairement : House M.D. Ce médecin, pour le moins brillant, n’avait vraisemblablement même pas essayé de se retenir. Pieds sur son bureau, un paquet de chips en main, il regardait son feuilleton préféré, la figure lasse et apathique. C’était une journée incroyablement ordinaire, où il passait le plus clair de son temps à éviter Cuddy ainsi que ses adorables consultations.

Seulement voilà, cette charmante Cuddy se présenta devant lui, le prenant littéralement la main dans le sac. La voyant débouler dans ses quartiers privés, il arqua un sourcil qui conféra à son regard un air de reproche redoutable. La directrice de l’hôpital ne se laissa pas démonter pour autant. Surtout avec cet énergumène qu’elle commençait sérieusement à cerner. Gregory House se cala plus confortablement dans son siège en poussant un soupir exaspéré. Pourtant, au fond, il s’amusait de la réaction de sa supérieure. Avec elle, il y avait de quoi rire pendant des heures, voire des annés !…Il pensait cependant : « Et c’est reparti pour deux heures de consultation, deux ! Super… »
Quelle ironie !
L’infirme tentait de trouver une excuse suffisamment poignante pour se faire dispenser de ses maudits examens de patients qui faisaient tout pour embêter leur monde. Bon sang ! Les grands médecins comme lui avaient d’autres choses à faire ! Et regarder la télé n’était pas exclu, évidemment.
Toutefois, Cuddy le devança en demandant, sans pitié :

« Alors…Môssieur refuse à nouveau de faire son travail ? Oh ! Mais môssieur est occupé…
Ce n’est pas parce que j’ai perdu ce pari…que…hum…vous êtes dispensé de faire vos devoirs de médecin !
- Cuddy, Cuddy, Cuddy…A mon avis, vous avez mieux à faire que de toujours traîner dans mes pattes. Et puis, vous ne trouvez pas que c’est un peu osé de venir me demander une partie de jambes en l’air ? Vous savez, le harcèlement sexuel est sévèrement puni par la loi…, rétorqua-t-il, très calme.
- Vous et l’éthique, fulmina-t-elle, House, vous feriez mieux de vous taire ! Vous êtes bien le dernier à respecter la loi. Bien…, conclut-elle, si les choses sont claires, au boulot !
- Oh non… » souffla l’intéressé, à court d’arguments et plus ennuyé que jamais.

Des yeux, il chercha sa canne mais, ne la trouvant nulle part, il râla en s’adressant à son supérieur hiérarchique :

« Vous pourriez au moins avoir l’obligeance d’aider le malheureux éclopé que je suis ! »

Consternée, son interlocutrice attrapa la canne tombée par terre et la lui envoya sans douceur. Son destinataire la reçut en grognant un vague : « Merci » dans sa barbe. Autant le dire de suite, les remerciements chez lui sont ; soit précieux, soit rares et dénués de sincérité. Surtout si, en prime, on l’oblige à faire ses devoirs de médecin.
avatar
Sky
Graine d'imagination
Graine d'imagination

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 25
Localisation : Ici bas !
Humeur : Mi-figue mi-raisin
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [House versus Holmes-Drama-Dr. House]

Message  Sky le Mer 4 Juin - 19:57



1. Nouvelle énigme ?

Absolument pas motivé à l’idée de tenir deux heures de consultation, il se résolut à se dire : « Bon, y’aura bien un patient qui acceptera de regarder le match de baseball avec moi… ». C’était visiblement sa seule et unique lueur d’espoir.
Dès qu’il vit avec qui il avait à faire, un sourire satisfait passa une seconde sur son visage. House avait de la chance, la patiente se révélait être une fille plutôt canon – si l’on se réfère à ses critères de beauté.
Prenant place sur un tabouret, il ne cessa, pendant les quelques minutes qu’il passa avec elle, de la fixer de ses pupilles de glace. Et, lorsque Wilson débarqua à l’improviste, House arrêta enfin de s’attarder sur le décolleté plongeant de la demoiselle. C’était la deuxième fois en moins d’une heure qu’on le prenait sur le vif. Décidément…on ne voulait pas le laisser en paix ! Il s’insurgea mais James lança, tout en pouffant de rire :

« On a la belle vie apparemment…tu m’invites ?
Je crois que cette séance (il fit un regard très suggestif vers le gros lot de son ami) me plairait beaucoup, si tu vois ce que je veux dire… ?
- Oh…je ne suis pas certain que ce soit de ton âge. Retourne chez les gosses, ici, c’est la cours des grands, mec !» répliqua aussitôt le pervers qui faisait preuve d’une telle mauvaise foi, qu’il n’admettait nullement son vice.
Pourquoi diable l’interrompait-on au meilleur moment de sa journée ? Le rayon de soleil de sa semaine ? Telle était la question.
Ce bon vieux Wilson mit fin à ses enfantillages et l’invita à parler en privé. Il s’excusa auprès de la demoiselle, et dès que la porte fut refermée, il se tourna vers son acolyte, l’air grave :

« Je crois qu’on a un sérieux problème, Greg. »

Et le neurologue lâcha ce qu’il avait sur la conscience. Ce qui semblait long, puisque les deux compères restèrent un temps interminable devant la porte de la salle d’examen n°2, jusqu’à ce que la patiente du médecin apparaisse pour leur faire comprendre qu’elle avait d’autres chats à fouetter. Confus, notre protagoniste reprit la jeune femme, qui avait depuis longtemps perdu patience, mais avec nettement moins d’entrain qu’auparavant. Il paraissait préoccupé, voire même complètement à côté de la plaque car, lorsque la jolie brune le questionna :

« C’est grave docteur ? »

Celui-ci répondit :

« Un conseil, lavez-vous les dents, vous avez un truc coincé, euh…là, vous voyez (il fit une grimace). Trouvez-vous un petit ami pour vous détendre et fiancez-vous. Vous reviendrez me voir pour votre grossesse, O.K. ? Je ne suis pas psy, moi ! Sur ce… »

Le diagnosticien se leva brusquement et la laissa en plan, sans rien ajouter de plus.
avatar
Sky
Graine d'imagination
Graine d'imagination

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 25
Localisation : Ici bas !
Humeur : Mi-figue mi-raisin
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [House versus Holmes-Drama-Dr. House]

Message  Sky le Lun 14 Juil - 14:43



2. Casse-tête

Les toilettes des hommes.
Le genre d’endroit capable de vous isoler autant que vous le souhaitez. Pas de Cuddy dans les parages et aucune femelle impertinente. Bref, un véritable havre de paix pour tout petit besoin plus ou moins pressant.
Notre médecin préféré s’installa à même le sol, sans gêne, aucune. Puis il étala de la paperasse. Je ne saurais vous dire combien de temps il regarda, hébété, le dossier que lui avait remis son fidèle ami.

A un moment donné, il s’écria : « Bon sang ! C’est…impossible ! » Mais bon sang, qu’est-ce qui n’était pas possible pour ce brillant House ?

Il allait falloir réagir vite, très vite. Les choses se bousculaient, a priori, plus vite que prévu. Au fond, il ne devait pas s’étonner. Il savait pertinemment que cela allait arriver, tôt ou tard. Lisa l’avait mis en garde. Il s’était fait nombre d’ennemis à la suite de quelques cas médicaux, involontairement de surcroît.

Maintenant, on voulait le faire payer. Et cher.



3. Etrange épidémie

Les pompiers trouvèrent un homme d’une trentaine d’années sur une autoroute, à l’agonie. Ils décidèrent de l’emmener en quatrième vitesse à l’hôpital le plus proche ; Princeton-Plainsboro, évidemment.

Non loin de là, sur une aire de détente, une femme fatale (d’après les critères de House) ferma d’un coup sec le clapet de son téléphone portable aussi noir que ses vêtements. Elle se dit, le sourire aux lèvres : « Au suivant ! ». Puis elle démarra en trombe, s’éloignant rapidement à bord de sa voiture de sport à ses couleurs.
avatar
Sky
Graine d'imagination
Graine d'imagination

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 25
Localisation : Ici bas !
Humeur : Mi-figue mi-raisin
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [House versus Holmes-Drama-Dr. House]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum